Bon, à ce stade, on peut comparer les résultats de simulations pour un vent exactement de face avec les quelques mesures disponibles.
Le vitesse du vent retenue est de 15 nd à 10 m de haut (avec un exposant d'Hellman de 0,03 et une densité de 1,29 kg / m³)
Voici les données pertinentes, mesurées ou estimées, pour trois des quatre bateaux présentés dans le billet 6
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Cascade 27
- Ma√ģtre-bau: 2,69 m
- Franc-bord avant : 0,91 m
- Surface frontale du roof (au dessus du franc-bord avant): 0,4 × 1,93 = 0,77 m²
- M√Ęt : 9,93 m
- Diam√®tre frontal du m√Ęt : 0,08 m
- Longueur du gr√©ement dormant: 6,5 fois la hauteur du m√Ęt
- Diam√®tre moyen du gr√©ement dormant : 6 mm

Force a√©rodynamique simul√©e : 12,5 kg
Force a√©rodynamique mesur√©e : 18 kg
Ecart : - 31 %
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Catalina 30
- Ma√ģtre-bau: 3,30 m
- Franc-bord avant : 1,24 m
- Surface frontale du roof (au dessus du franc-bord avant): 0,26 × 2,61 = 0,68 m²
- M√Ęt : 12,2 m
- Diam√®tre frontal du m√Ęt : 0,10 m
- Longueur du gr√©ement dormant: 6,5 fois la hauteur du m√Ęt
- Diam√®tre moyen du gr√©ement dormant : 7 mm

Force a√©rodynamique simul√©e : 19 kg
Force a√©rodynamique mesur√©e : 26 kg
Ecart : - 27 %
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
CT 44
- Ma√ģtre-bau: 3,99 m
- Franc-bord avant : 1,41 m
- Surface frontale du roof (au dessus du franc-bord avant): 0,24 × 2,98 = 0,70 m²
- M√Ęt : 16,23 m
- Diam√®tre frontal du m√Ęt : 0,12 m
- Longueur du gr√©ement dormant: 6,5 fois la hauteur du m√Ęt
- Diam√®tre moyen du gr√©ement dormant : 8 mm

Force a√©rodynamique simul√©e : 27,2 kg
Force a√©rodynamique mesur√©e : 32 kg
Ecart : -15 %
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Premiers commentaires

Les forces simul√©es sont clairement plus faibles que les donn√©es mesur√©es, entre 15 et 31 %. Il serait facile de modifier l√©g√®rement des param√®tres de la simulation, car certains sont bien incertains : on pourrait choisir une vitesse de 15 nd √† hauteur d'homme, ce qui ramenerait par exemple l'√©cart pour le cotre CT 44 √† - 7%, et bricoler le diam√®tre transversal du m√Ęt (- 3% avec 14 cm au lieu de 12), ou donner un coup de pouce √† un coefficient...
Mais il faut absolument résister à cette tentation à ce stade...Rien ne dit en effet que les bateaux étaient exactement dans le lit du vent lors des mesures.
Comme nous le verrons dans un prochain billet, un écart même faible de l'axe du bateau par rapport à celui du vent à des conséquences relativement importantes sur la force induite. Nous ferons également une comparaison avec les estimations d'A. Fraysse et de van Dorn.
La conclusion de cette simulation doit être vue positivement:
Il est possible d'estimer de manière analytique (au moins) l'ordre de grandeur des forces aérodynamiques sur un bateau au mouillage.

A suivre...