Comme l'Ă©crit WikipĂ©dia "La chute des grand-voiles modernes est arrondie : c'est le rond de chute, qui est autorisĂ© par 3 Ă  4 lattes". Rappelons, si quelque non marin venait Ă  lire ces lignes, que la chute est "l'hypothĂ©nuse" du triangle rectangle construit sur le guindant, le long du mât, et la bordure, le long de la bĂ´me. Par rapport Ă  une voile triangulaire dont la surface est dĂ©finie par P Ă— E /2, le rond de chute augmente la surface, donc la puissance vĂ©lique disponible. Ce gain s'exprime facilement en pourcentage : il est par exemple de 18,8 % pour cette GV de Dufour 334.




Le graphique suivant montre le pourcentage de gain dû au rond de chute en fonction de la longueur de la coque pour la centaine de voiliers listés dans le billet précédent.



On voit que les valeurs sont assez dispersées, et indépendantes de la longueur du voilier. La valeur moyenne (trait rouge) est de 18,9 %. Le pourcentage pour la GV illustrée atteint presque exactement cette valeur (18,8%).
Nous avons supprimé du graphique quelques voiliers atypiques, les mêmes que ceux du billet précédent:
Coco (54 %), Bongo 9.60 (53 %), Onyx 850 (43 %), HEOL 7.4 (38%).
qui ont tout quatre une tĂŞte de voile horizontale.
Au contraire, le Centurion 47 dont le certificat est disponible sur le site de la FFV a une rond de chute de 2%, alors que celui de l'Océanis 390 est de -1%: la chute est légèrement creuse !
La figure suivante illustre la GV triangulaire à très fort rond de chute d'un vénérable First 30 (30,5 %).



Il est à noter que ce voilier a la bôme la plus courte proportionnellement à la longueur du bateau (30,2 %) parmi la centaine étudiée, ce qui peut expliquer les efforts du maître-voilier pour en augmenter la surface.

La longueur de la bôme relativement à la longueur du bateau varie en effet de manière importante, comme le montre ce dernier graphique.



Elle peut atteindre 50% de la longueur du voilier comme dans le cas des voiliers sportifs (MG 26 (50,3 %), Coco (50,1%), HEOL 7.4 (50,0%), JOD 35 (49,9 %), Bongo 9.60 (48,4%) ou plafonner vers 30% comme pour le First 30, le vieux Chance 37 (31,1 %) ou le Sun Kiss 45 (31,6 %). La moyenne est de 42,4 %, ce qui n'est rien à côté des valeurs pour certains bateaux anciens, comme Pen Duick I, où la bôme dépassait allègrement le couronnement...

A suivre...