Pytheas

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 12 mars 2010

Le mouillage - 9 : Simulations contre mesures: face à face par vent de face...


Bon, à ce stade, on peut comparer les résultats de simulations pour un vent exactement de face avec les quelques mesures disponibles.
Le vitesse du vent retenue est de 15 nd à 10 m de haut (avec un exposant d'Hellman de 0,03 et une densité de 1,29 kg / m³)
Voici les données pertinentes, mesurées ou estimées, pour trois des quatre bateaux présentés dans le billet 6




= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Lire la suite...

jeudi 11 mars 2010

Le mouillage - 8 : Des coefficients efficients...


Il est temps de faire le point sur les coefficients à appliquer dans la formule fondamentale du calcul de la force aérodynamique.
Pour découvrir les ordres de grandeur, on peut jeter un oeil sur l'article Drag coefficient de Wikipedia, plus complet que la version française.



= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Lire la suite...

mercredi 10 mars 2010

Le mouillage - 7 : Non, les pochtrons, je parle de coeffs, pas de COREFF


Il est temps de parler des coefficients et des surfaces impliqués dans le calcul des forces aérodynamiques sur un voilier au mouillage.
Dans ce qui suit, nous nous efforcerons de prendre des mesures facilement accessibles, soit qu'elles soient données par le constructeur, soit qu'elles soient mesurables sur un plan de profil (qui est le plus souvent disponible) ou par le plaisancier lui-même.

Considérons d'abord les surfaces pour un voilier vu exactement de face.





Lire la suite...

mardi 09 mars 2010

Le mouillage - 6 : Quatre, pas une de plus...


Des heures à googler, sans compter la lecture d'un grand nombre de livres, revues en deux langues etc. depuis des années, ne m'ont fourni au total que 4 valeurs expérimentales concrètes concernant la poussée exercée par le vent sur un voilier au mouillage...
Les quatre, pour un vent de 15 nd, sont fournies par le chapitre de Don Dodds déjà cité dans les billets précédents.
L'une est due à Smith Robert, (Anchoring - Selection and Use, 3ème ed. Premier Press, 1996); Les trois autres ont été relevées par Don Dodds lui-même. Aucun détail n'est disponible : à quel hauteur le vent a-t-il été mesuré, le voilier était-il exactement dans l'axe du vent, s'agit-il de moyennes, du chiffre maximum relevé ?
Il nous prendre ces données telles quelles, sans broncher. Mais MERCI à ces passionnés.
Les voici...



Lire la suite...

Le mouillage - 5 : Où sont les données empiriques ?


Lorsqu'on veut étudier les forces exercées par le vent sur un voilier au mouillage, il est pratique, sinon indispensable, de séparer l'effet du vent sur la coque de celui sur la mâture (au sens large). En effet, comme nous l'avons vu, la force exercée dépend d'un coefficient C, qui n'est pas le même pour ces deux types de surface frontale.
Une manière d'opérer est de réaliser une simulation numérique. Mais les résultats de toute simulation DOIVENT être comparés à des données MESUREES afin d'établir la validité des (nombreuses) hypothèses et approximations qui sous-tendent toujours une simulation !





= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Lire la suite...

lundi 08 mars 2010

Le mouillage - 4 : Vent frais, vent du matin, vent qui souffle au sommet des grands... mâts,


joie du vent qui passe, allons dans le grand..

Il ne paraît pas très complexe à première vue de mesurer la vitesse du vent. Beaucoup de bateaux ont maintenant un anémomètre dans la panoplie de leurs instruments électroniques, couplé à la girouette en tête de mât. A défaut, on trouve de bons anémomètres à main pour quelques dizaines d'euros.
Mais les marins observateurs ont sûrement noté que Météo-France, comme tous les services météo au monde, précise que le vent doit être, et est effectivement, mesuré à une hauteur de 10m au dessus du sol.



Lire la suite...

Le mouillage - 3 : Au delà de la caténaire, y a plus de mou...


Bon, ce n'est pas un scoop. L'océanographe Van Dorn et d'autres l'ont dit.
"La triste vérité est que, pour un 'scope' (rapport longueur du mouillage / hauteur d'eau) important en eau peu profonde, il n'y a que très peu d'élasticité tant qu'il reste de la chaîne sur le fond, et presque plus du tout quand la chaîne se lève. Un coup de vent, ou un clapot même modéré, a vite fait d'amener le bateau au bout de sa laisse avec un coup de boutoir qui peut faire déraper l'ancre ou briser la chaîne" W. G. Van Dorn, Oceanography and Seamanship, Dodd, Mead & Company, 1974 (1ère ed.) p. 413 (ma traduction)




Lire la suite...

Le mouillage - 2 : La force qu'exerce le vent sur un voilier au mouillage - La formule de base


Le vent est le principal (mais pas le seul) responsable de la tension qui s'exerce sur le mouillage d'un voilier. Le choix d'une ancre et les caractéristiques des lignes de mouillage (chaîne et/ou câblot) ont fait et font toujours l'objet d'un flot incessant de remarques et d'analyses sur la toile comme dans les revues nautiques. Il existe déjà des travaux remarquables comme ceux d'Alain Fraysse sur lesquels nous reviendrons.

Lire la suite...

vendredi 05 mars 2010

Le mouillage - 1 : Encore un espoir lorsque l'ancre n'a pas croché...


Ce billet est le premier d'une série concernant le mouillage.



Le Web fourmille d'anecdotes sur des voiliers n'ayant pas dérapé alors que leur ancre était simplement posée sur le fond.
Don Dodds écrit par exemple dans un excellent texte[1]: "...anchored my 44-foot cutter...for two weeks in 25 knot trades. Diving on my anchors to clean the scum from the rode, I found the 35-pound CQR still lying on its side"[2].

Mon intention est d'essayer de déterminer à quelle(s) condition(s) ceci peut se produire.

Notes

[1] Sans doute une version préliminaire d'un chapitre de son ouvrage)

[2] (page 2)...mon cotre de 44 pieds ancré ...pendant deux semaines dans des alizés de 25 noeuds. En plongeant pour nettoyer les salissures sur ma ligne de mouillage, je découvris ma CQR de 16 kg simplement posée sur le côté.

Lire la suite...