Pytheas

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 20 mai 2014

Carte de géolocalisation de Pytheas

Carte de géolocalisation de Pytheas ( mise à jour par SMS...)
www.youposition.it

Lire la suite...

dimanche 20 janvier 2013

Recherche Google sur le site Panbo



Recherche personnalisée sur tout le site www.panbo.com grâce à Google.

NB: Google a introduit récemment l'affichage de liens commerciaux ayant un vague rapport avec la recherche demandée. Je n'ai aucun moyen de les supprimer et je n'en tire évidemment aucun avantage financier...

Lire la suite...

jeudi 29 novembre 2012

Recherche Google sur le tuto d'Opencpn



Recherche personnalisée sur tout le site www.eauxturquoises.fr grâce à Google.

NB: Google a introduit récemment l'affichage de liens commerciaux ayant un vague rapport avec la recherche demandée. Je n'ai aucun moyen de les supprimer et je n'en tire évidemment aucun avantage financier...

Lire la suite...

mercredi 04 janvier 2012

Recherche sur le site de Cruisers' Forum


Recherche personnalisée sur tout le site Cruisers' Forum grâce à Google.


NB: Google a introduit récemment l'affichage de liens commerciaux ayant un vague rapport avec la recherche demandée. Je n'ai aucun moyen de les supprimer et je n'en tire évidemment aucun avantage financier...

Lire la suite...

lundi 21 novembre 2011

Paul et Virginie en Bretagne: vivre sur l'île Tomé en 1816



Les quelques lignes qui suivent sont extraites d'un ouvrage d'un certain Auguste Billiard Voyage aux colonies orientales (Lettres écrites des îles de France et de Bourbon pendant les années 1817...), publié en 1822 et disponible sur le site Gallica.
Il relate une courte promenade sur l'île Tomé (ou Thomé) qui protège la rade de Perros-Guirec, et la rencontre avec le fermier qui résidait sur l'île en 1816.

Pour quelques notes sur l'histoire de cette île, on peut consulter le site du patrimoine de la région Bretagne





©Gérard Musset Vue de la pointe Nord de l'île Tomé. On distingue une habitation et les restes d'une construction abrités sous le vent de l'île. Une autre photographie depuis la mer est visible ici


Lire la suite...

jeudi 24 février 2011

13 h de la vie d'un médiocre marin...


Sept heures du soir -
A la mi-septembre, la nuit tombe plus tôt. Le vent de NW n'est pas bien vaillant, et la météo n'annonce aucun changement pour la nuit. J'ai décidé que je ne risquerais pas de me trouver en carafe le long d'Ouessant, contre les courants, avec le vent poussant à terre: bien sûr, je peux mettre le moteur, mais je ne suis pas très riche en gazole, il n'y a guère d'abris sur la côte du bro Leon, et rentrer à l'Aber Wrac'h juste pour du gazole... Cela fait trois jours que j'ai quitté en solitaire le calme de la petite marina de Camarinas pour retourner à Perros-Guirec, mon port d'attache, après une belle virée aux Açores. Je viens d'obliquer NE vers le Raz de Sein, à 30 milles environ, où je dois pouvoir passer en milieu de nuit avec le flot d'une marée de 107. Je ferai donc escale à Camaret pour dormir tout mon saoul.



Lire la suite...

dimanche 20 février 2011

Llamada general...


L'appel puissant m'a réveillé en sursaut, le volume de la VHF, à deux décimètres de ma tête, étant encore réglé assez fort pour l'entendre du cockpit. Il est 6 h du matin et je comprends soudain que, sans le vouloir, je me suis endormi une heure à la table à carte, la tête effondrée sur mon bras droit. Le minuteur de cuisine, réglé sur 30 minutes, a dû sonné en vain...La réalité éclate: bon sang, le rail du cap Finisterre...


Ce matin là, le Conquistador de la Valette sort de la brume. Dans quelques minutes, je devrai manoeuvrer pour l'éviter, m'offrant le luxe de passer dans le bouillon de ses hélices tout en lui souhaitant bonne journée à la VHF

Lire la suite...

vendredi 28 janvier 2011

Recherche sur le site de H & O (Hisse et Ho)

Recherche personnalisée sur tout le site HetO (Hisse et Ho) grâce à Google.


NB: Google a introduit récemment l'affichage de liens commerciaux ayant un vague rapport avec la recherche demandée. Je n'ai aucun moyen de les supprimer et je n'en tire évidemment aucun avantage financier...

Lire la suite...

Recherche sur le site de STW (Sail the World)

Recherche personnalisée sur tout le site STW (Sail the World) grâce à Google.

NB: Google a introduit récemment l'affichage de liens commerciaux ayant un vague rapport avec la recherche demandée. Je n'ai aucun moyen de les supprimer et je n'en tire évidemment aucun avantage financier...

Lire la suite...

jeudi 27 janvier 2011

Le BMS de une heure du matin



J'ouvre les yeux; 60 ans et deux jours, une heure du matin; mon quart ne débute que dans une heure, mais je me lève, sans raison précise. J'ai quitté Serge vers 10 h du soir, lui laissant le soin de tirer quelques longs bords entre la file des cargos qui foncent vers le rail de Gibraltar et la côte, au delà mais bien au large de Sotogrande.





Lire la suite...

mercredi 26 janvier 2011

Je suis né sous une bonne étoile...



J'ai publié une première version de ce texte fin septembre 2008 dans fr.rec.bateaux. Une catharsis que je sentais nécessaire...





Lire la suite...

vendredi 14 janvier 2011

La première carte de l'Amirauté britannique : la rade de Houat et le passage du Beniguet (novembre 1800) !


Je veux partager dans ce billet un exemple du genre de découvertes que l'on fait en suivant des liens internet un peu au hasard...
Dans une reprise d'un article de 1984 intitulé Bibliographical notes on nineteenth century British Admiralty Charts paru originellement dans la revue The Map Collector[1], Andrew David et Tony Campbell[2] affirment que la toute première carte officielle de l'Amirauté Britannique concernait ... la rade de Houat et le passage du Beniguet, si fréquentés aujourd'hui par les plaisanciers !



Notes

[1] Vol. 26, pp. 9-14.

[2] Ce dernier n'est pas un inconnu. Il a notamment été responsable du département des cartes à la British Library, l'équivalent de notre Bibliothèque Nationale. C'est aussi l'auteur d'un extraordinaire site sur les portulans qui fait suite à son chapitre fondamental 'Portolan Charts from the Late Thirteen Century to 1500' dans l'ouvrage collectif History of Cartography (J. B. Harley and D. Woodward ed., Vol. 1, University of Chicago Press, pp. 371-463) publié en 1987.

Lire la suite...

dimanche 02 janvier 2011

La rade de Perros-Guirec ou havre de Vlis (= Bilz(ic)?) en 1584 sur la carte marine de L. J. Waghenaer


En préparant une série de billets sur la description des côtes du sud de la Bretagne dans le routier de Pierre Garcie dit Ferrande, j'ai découvert le site de la section maritime de la librairie Loeb-Larocque. Il permet en particulier de visualiser dans d'excellentes conditions plusieurs cartes du magnifique atlas maritime de Lucas Janszoon Waghenaer, le Spieghel der Zeevaerdt ('Le Miroir du Navigateur') dont la première édition date de 1584/5. [1]



Je vous propose de jeter un coup d'oeil sur la carte détaillant les côtes du Goëlo et du Trégor où se niche notamment la rade bien abritée de Perros-Guirec[2], qui y est mentionnée sous le nom de havre de Vlis (Vlishaven).



Carte de Lucas Janszoon Waghenaer intitulée Verthoninghe van zee Cuften van Bretaignen.. (Ainsi se monstrent les costes de Bretagne... selon la traduction d'une version française de 1600 dans ''Le nouveau mirroir des voyages et navigations, Anvers, Jean Bellère). Gravure sur cuivre (et non sur bois). Elle mesure 325x510 mm et est rehaussée de couleurs appliquées (peut-être d'époque) à la main par un 'caertafsetter' (On sait que pour d'autres livres de cette époque, les souscripteurs/acheteurs avaient le choix. La couleur augmentait beaucoup le prix). Il y a eu trois éditions françaises en 1590, 1600 and 1605.
© Libraire Loeb-Larocque

Notes

[1] On peut ausi consulter quelques cartes de Waghenaer, dont celle qui nous intéresse, sur les sites de Paulus Swaen et de Barry Lawrence Ruderman, ainsi que l'ensemble de l'ouvrage (dans l'édition de 1588) ici

[2] Cette rade est aujourd'hui occupée par un port de plaisance, où hiverne actuellement mon bateau

Lire la suite...

vendredi 02 avril 2010

Les toponymes de Belle-Île : Bangor


Bangor (grande congrégation) n'apparaît que dans le nom d'une paroisse de Belle-Île. C'est évidemment un souvenir du Bangor[1] gallois, peut-être de Bangor-sur-la-Dee.



Ainsi s'exprime avec assurance Joseph Loth en 1910 dans Les Noms des Saints Bretons.[2]
Mais cette assurance est-elle justifiée?

Notes

[1] Avec cette note: 'Il y a une paroisse de Bangor (plwyf Bangor dans le comté de Flint). Seize communautés portaient ce nom' (Rees, (An) Essay (on the Welsh saints or the primitive Christians, 1836) p. 181).

[2] Librairie. H. Champion, 1910, p. 4.

Lire la suite...

mercredi 31 mars 2010

Les toponymes saxons ou vikings de Belle-Île - 6: La Pointe du Skeul: échelle bretonne, écueil français, coquille / tête chauve germanique, cabane nordique ou falaise celte ?


Peu fréquents sont les cas où le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM) fournit sur ses cartes une double appellation pour un même lieu géographique. C'est le cas de la Pointe du Skeul, le point le plus au sud de l'île, qui reçoit entre parenthèse la dénomination supplémentaire de Pointe de l'Echelle.


Extrait de la carte n° 7142 du SHOM (1:25 000, 1998)

C'était déjà le cas de la première carte moderne levée par Beautemps-Baupré et publiée en 1819, mais pas dans le même ordre: Pointe de l'Echelle (Beg er Squèle)
Comme on peut le facilement vérifier dans tous les dictionnaires, échelle est bien la traduction du breton skeul. L'étymologiste n'a plus guère, semble-t-il, de recherches à effectuer. Mais...

Lire la suite...

lundi 29 mars 2010

Les toponymes saxons ou vikings de Belle-Île - 5: 'Palais' vient-il du saxon *bord-léah 'la clairière de la ferme' ?


Je reconnais que ce billet ne se lira pas comme une BD ou un roman de gare. Mais les problèmes d'étymologie, comme on a pu le constater dans les billets précédents, ne peuvent guère faire l'économie d'une discussion serrée.

Un mot tout de suite sur la question de l'article: Palais ou Le Palais ?
Lisons ce qu'écrit en 1754, à une page d'intervalle, le R.P. François-Marie de Bel-Île, François Le Gallen sur le registre des baptêmes, né sur l'île en 1677, donc certainement bretonnant, et premier historien de l'île: ...il eût fallu l'établir à Palais.........puisque la paroisse du Palais n'en a point d'antérieurs...


La célèbre gravure d'Ozanne La citadelle de Belle-Isle (1819)

Lire la suite...

jeudi 25 mars 2010

Les toponymes saxons ou vikings de Belle-Île - 4.2 Donnez-moi l'étymologie de 'bord-', b...el!


Comme promis, je vais plaider que bord- vient du saxon boþl ou bold, qui signifie tout simplement... demeure, habitation, propriété.



Lire la suite...

Les toponymes saxons ou vikings de Belle-Île - 4.1 Donnez-moi l'étymologie de 'bord-', b...el!


Au moins 38 toponymes en bord-, bor- ou bort- cherchent étymologie convaincante !
Tous les visiteurs de l'île ont dû un jour s'étonner de cette inflation de noms de lieu désignant une ou un petit groupe d'habitations et qu'on ne rencontre qu'à Belle-Île, jamais ailleurs en Bretagne. Ils ont peut-être fait le rapprochement avec les bordes qu'on rencontre ça et là dans toute la moitié sud de la France, et même quelquefois plus au nord.
Nous plaiderons dans le prochain billet que bord- vient du saxon boþl ou bold, qui signifie tout simplement ... demeure, habitation, propriété.



Lire la suite...

dimanche 21 mars 2010

Les Saxons dans l'ouest de la France au Ve siècle


L'hypothèse de toponymes saxons à Belle-Île conduit naturellement à poser la question de la présence saxonne dans l'ouest de la France, faute d'informations précises sur la Bretagne. Ce billet rassemble simplement les quelques indications collationnées depuis longtemps par les historiens. J'estime qu'elles sont compatibles avec l'hypothèse d'un établissement permanent de guerriers saxons sur Belle-Île vers la fin du Ve siècle.


Les embarcations saxonnes ressemblaient peut-être à celle datée de 310-320 et retrouvée dans le marais de Nydam au Danemark. Il n'y a pas de traces de mât et de voiles. (Image wikipedia)

Lire la suite...

vendredi 19 mars 2010

Les toponymes saxons ou vikings de Belle-Île - 3 : (Port) Coton, ça l'est vraiment...


Les étymologies populaires, au sens technique du terme, sont sans doute aussi vieilles que le langage humain lui-même. Expliciter l'origine et la motivation des mots que nous entendons ou employons par une perception immédiate, un raisonnement ou une ressemblance phonétique intuitive est le résultat d'une interrogation profondément ancrée en la plupart d'entre nous.

L'étymologie du toponyme Port Coton, célèbre par les aiguilles de pierre qu'a peintes Monet, en fournit un bon exemple, qui s'est insinué dans une publication récente:


Lire la suite...

- page 1 de 3